FESTIVAL DE SAINT ROBERT FESTIVAL DE SAINT ROBERT

Musique classique en Corrèze

Arts plastiques • Patrimoine

samedi

15

juillet

Saint Robert

Concert d'ouverture

Concert d'ouverture

Le Village de SAINT ROBERT

Un des Plus Beaux Villages de France

Sent Robert en Occitan, Murel à l’origine et Mont Bel Air sous la Révolution : ce lieu abrite un patrimoine qui traduit la richesse d’un passé prestigieux.

Saint-Robert est classé parmi « Les plus beaux villages de France » depuis 1982. Un titre qui n’est pas usurpé tant le village offre à chacun un passé riche et multiple. Perché à 345 mètres d’altitude, la cité millénaire s’organise autour de son église fortifiée du XIIème siècle. Un joyau de l’art roman empreinte de sobriété et de sérénité, lieu privilégié pour la musique de chambre et la musique vocale en raison d’une acoustique exceptionnelle.

Du chevet de l’église un panorama immense s’offre au visiteur, depuis les confins de la Dordogne au plateau des Monédières. Un paysage enchanteur, propice à la contemplation et à l’écriture, où se mêlent verts et ocres, puys et vallons. L’auteur de « Jules et Jim », Henri-Pierre Roché, habitant de Saint-Robert, ne s’y est d’ailleurs pas trompé ! Autour de l’église se trouvent ruelles étroites, maisons nobles et castels, autant de témoins de l’histoire tourmentée de la cité. Un décor idéal qui s’est imposé à Claude Michelet pour l’adaptation télévisée de son célèbre roman « Des grives aux loups ».

Saint-Robert c’est aussi ce carrefour, ce point de passage à la croisée de plusieurs mondes : croisée régionale comme le rappellent les toitures du village, savoureux mélange d’ardoises limousines et de tuiles périgourdines : croisée historique où s’affrontèrent catholiques et protestants : croisée des terroirs enfin ou la pomme se marie à la noix, sans oublier les fleurons de la gastronomie locale : le foie gras, le confit et les cèpes !

Halte paisible et étape jadis pour les pèlerins de Compostelle, Saint-Robert constitue encore aujourd’hui un havre de paix pour les amoureux d’histoire et de vieilles pierres, les amateurs de musique, de culture et d’authenticité.

Saint Robert de Turlande (1001-1067)

Fondateur de la Chaise-Dieu

Né en 1001, d’une famille de la noblesse de Margeride, Robert de Turlande devint chanoine-comte de Brioude. Insatisfait de cette vie canoniale et, à la suite de son parent Odilon de Mercœur, abbé de Cluny, il désire fonder un monastère. Après un pèlerinage à Rome, il se rend au Mont-Cassin pour y étudier la règle bénédictine.

Le 28 décembre 1043, il arrive avec deux compagnons sur le rude plateau du Livradois où il s’installe afin d’y vivre, dans la solitude avec Dieu, à côté d’une petite chapelle dédiée aux Saints Vital et Agricol.

Il appelle ce lieu « Casa Dei », qui devint La Chaise-Dieu.

Le rayonnement de Robert était tel qu’en 1067, à sa mort, l’abbaye et les prieurés qui en dépendaient comptaient trois cents moines.

Ce rayonnement tenait à sa foi, à sa charité, qui restera la marque de cette abbaye, et sans doute à son énergie : il avait obtenu la protection du roi de France Henri Ier et du pape Léon IX.

Robert se fit enterrer sous le porche de son église : sa tombe n’a pas été déplacée et se trouve maintenant devant le jubé.

Il a été canonisé en 1070 et sa tombe devint un lieu de pèlerinage.

En 1095, avant de lancer la première croisade depuis Clermont, le Pape Urbain II tint à venir prier sur sa tombe.

Vers 1079, en reconnaissance de Robert de Turlande devenu Saint-Robert, des disciples bâtirent à Murel (Saint-Robert aujourd'hui) à partir de 1071, un prieuré, dépendance de l'abbaye de La Chaise-Dieu.

Cette fondation est attribuée aux seigneurs de Comborn.

Le temporel du prieuré était sous la protection des vicomtes de Limoges.

La plus ancienne mention de l'église se trouve dans le cartulaire du prieuré d'Aureil vers 1100.

Le transept semble dater du XIe siècle. Le reste de l'église a probablement été construit entre 1120 et 1140.

De cet ensemble il ne reste actuellement qu'une partie de l'église. Sa nef ayant été démolie fin XVIème siècle lors des guerres de religions.

Facebook

avec le soutien de